FAQ (Forum Aux Questions)

 
Savoir encore plus sur le Conseil à l'Auto-notation NOTA-PME
 

Pourquoi l'entreprise a tout intérêt à faire appel à un Conseil à l'Auto-notation NOTA-PME ?

Le chef d'entreprise peut décider de s'engager seul dans l'auto-notation. Il lui faut cependant pour cela disposer de temps et de compétences. Il préfèrera donc sans doute se faire accompagner par un conseiller. Il se tournera alors assez naturellement :
  • soit vers son expert-comptable
  • soit vers son conseil en stratégie financière
S'il ne trouve pas de réponse satisfaisante, il pourra éventuellement lancer un appel à proposition sur la Place de marché NOTA-PME.

En quoi consiste le Conseil à l'Auto-notation ?

Une fois exprimée la demande par l'entreprise (le conseil aura éventuellement pu la sensibiliser à l'intérêt de recourir aux services de NOTA-PME  ), le conseiller va pouvoir mettre en oeuvre les différentes étapes de l'Auto-notation :
  • l'adhésion de l'entreprise pour lui permettre d'ouvrir son "web-dossier NOTA-PME "
  • le chargement des liasses fiscales de l'entreprise, de préférence dématérialisées (EDI-TDFC, balance comptable, base de données commerciale telle que DIANE ou INFOGREFFE), ou éventuellement manuellement
  • le repérage des postes de bilan et/ou de compte de résultat dont la valeur comptable peut être ré-évaluée, une mesure de cette ré-évaluation, ainsi que la rédaction de leurs justifications (des expertises complémentaires de revalorisation pourront le cas échéant être diligentées par le Conseiller lui-même, ou confiées à un expert spécialisé par exemple en immobilier ou en propriété industrielle)
  • l'élaboration d'un prévisionnel permettant de percevoir l'évolution envisagée de l'activité et de ses équilibres financiers
  • la mise en forme du dossier destiné aux partenaires financiers ou business de l'entreprise, singulièrement sa ou ses banques, mais aussi des investisseurs (notamment business-angels, ou contributeurs à des plateformes de crowdfunding), ou les assureurs-crédit de leurs fournisseurs
  • enfin, le cas échéant, l'accompagnement de l'entreprise dans ses rendez-vous de demande de concours et de financement
​​​​​​​Il est souhaitable que les différentes composantes et étapes de cet accompagnement fassent l'objet d'une Lettre de mission NOTA-PME  signée par le dirigeant de la PME, de sorte qu'il prenne pleine conscience des apports du Conseiller NOTA-PME .

Combien coûte l'Auto-notation à l'entreprise ?

Outre le temps qu'elle devra y consacrer, le coût pour l'entreprise aura plusieurs composantes :
  • la souscription pour une année à son "web-dossier NOTA-PME" (cf. ci-dessus l'onglet "Tarifs et accès aux services")
  • les honoraires librement négociés avec le Conseiller NOTA-PME, si elle y a recours
  • les éventuelles expertises spécialisées (immobilière, en propriété industrielle...)
  • le cas échéant, les honoraires librement négociés avec l'Expert Indépendant NOTA-PME, qui viendra valider l'ensemble des correctifs et justificatifs de l'Auto-notation.

Quels avantages l'Expert-comptable peut-il retirer d'une Mission d'Auto-notation NOTA-PME ?

Outre l'avantage indirect de la pérennisation et du renforcement de l'entreprise dont le conseiller habituel peut bénéficier à court et moyen terme, proposer et mener une Mission d'Auto-notation NOTA-PME  procure divers bénéfices au Conseiller, et plus particulièrement :
  • l'apport d'une Mission récurrente (au moins annuellement) dont les honoraires sont directement rentabilisés par l'entreprise grâce au maintien ou l'optimisation de concours bancaires (montants, taux, garanties...) ou à l'obtention de financementsqu'un dossier insuffisamment étayé n'aurait peut-être pas permis d'obtenir auprès de diverses sources (affacturage, crowdfunding, business angels..)
  • un approfondissement de la relation avec l'entreprise, au-delà de la pure dimension comptable et financière, permettant l'ouverture vers divers autres services et prestations, se traduisant en nouvelles missions
  • d'une manière plus générale, un enrichissement et une diversification du portefeuille d'activités du Cabinet

Quelle responsabilité le Conseiller à l'Auto-notation NOTA-PME engage-t-il ?

Comme dans toute mission de conseil, le professionnel est tenu à une obligation de moyens, pas de résultats.Plus particulièrement, le Conseiller s'engage à mener à bien chaque étape de la Lettre de Mission NOTA-PME qu'il a négociée avec l'entreprise en s'obligeant au meilleur professionnalisme et au meilleur soin possibles, compte-tenu du contexte de mise en oeuvre de la mission.S'agissant du contexte spécifique à la PME, citons notamment, mais pas exclusivement :
  • la disponibilité des divers acteurs de l'entreprise (dirigeant, responsables du secteur financier et comptable...)
  • la qualité et la fraîcheur intrinsèques des informations financières, comptables et stratégiques rendues disponibles...
  • la fiabilité et l'exhaustivité de l'information fournie par l'entreprise et son dirigeant (formulées le cas échéant par une "Lettre d'affirmation" produite et signée par le dirigeant)
En toute hypothèse, il appartient au Conseiller de s'assurer que son Assurance Responsabilité Professionnelle couvre bien la nature de mission que recouvre la Mission de Conseil à l'Auto-notation NOTA-PME .

Quelles compétences, sensibilités et valeurs le Conseiller à l'Auto-notation NOTA-PME doit-t-il présenter ?

Il s'agit de mener une mission de généraliste du financement de l'entreprise, requérant des compétences tant en finance-comptabilité qu'en stratégie.Il faut également faire montre de force de persuasion pour faire adhérer l'entreprise aux prises de position et aux valorisations envisagées.Il convient en outre, si cette dimension est réclamée par l'entreprise, d'être bon négociateur en l'accompagnant lors des rendez-vous avec ses financeurs.Enfin, le Conseiller est particulièment attaché aux valeurs de confidentialité, d'écoute et de service au client, de recherche de clairvoyance.En termes de professions, la mission de Conseiller à l'Auto-notation NOTA-PME peut être mise en oeuvre typiquement par :
  • un Expert-comptable
  • un Commissaire aux comptes
  • un conseil en fusion-acquisition
  • un conseiller senior de Chambre de Commerce et d'Industrie
  • et plus généralement tout professionnel spécialisé dans les domaines évoqués ci-dessus de la finance et de la stratégie

A quels types d'entreprises l'Auto-notation NOTA-PME est-elle plus particulièrement destinée ?

Il s'agit au premier titre des PME et TPE qui rencontrent des difficultés à convaincre les financeurs du fait que leur situation économique et financière est meilleure que ce que les algorithmes traditionnels de scoring bancaire peuvent le laisser supposer.
Le plus souvent, ce sont des sociétés qui sont trop petites pour pouvoir intégrer une réelle direction financièrea fortiori une direction de la stratégie, ces fonctions étant alors le plus souvent remplies par le dirigeant lui-même, lequel manque généralement de temps et de compétences fines sur ces dimensions.
Dans cette perspective, on peut estimer que le "cœur de cible" est constitué des PME sans Directeur Administratif et Financier de 10-20 à 50-100 salariés. On en compte en France près de 300 000.
Cela n'exclut pas pour autant que de plus grandes entreprises puissent avoir un usage des services de NOTA-PME à divers titres : communication financière, diagnostic de filiales, croissance externe, analyse de clients, fournisseurs, ciblage de croissance externe...

A quelle époque de l'année mettre en oeuvre une mission NOTA-PME ?

Trois moments privilégiés peuvent motiver l'entreprise à s'engager dans une opération d'Auto-notation NOTA-PME :
  • en amont de la clôture de l'exercice, pour anticiper l'impact de certaines options sur la notation, par exemple : provisions, arbitrage salaires-dividendes, durée et linéarité/dégressivité d'amortissements, revenus ou charges différés (crédit d'impôt, actions judiciaires...)
  • à la clôture de l'exercice, lorsque les liasses sont demandées par la banque de l'entreprise et autres partenaires financiers (typiquement entre février et juillet en cas de clôture le 31 décembre)
  • à tout moment dans l'année, à partir d'une balance comptable, lorsque l'entreprise est amenée à négocier avec sa banque une augmentation ou un maintien de lignes de crédit, ou un financement auprès d'investisseurs
L'Auto-notation ayant vocation à être opérée de manière récurrente, il conviendra dans tous les cas d'actualiser les correctifs, et surtout le prévisionnel en fonction de l'évolution de la situation et de l'activité de l'entreprise.

Autres questions ?

NOTA-PME est très à l'écoute et en attente de questions qui ne seraient pas abordées sur le site.
Il sera également porté la plus grande attention aux amendements et compléments suggérés concernant les explications fournies sur les diverses dimensions de ses services.